Aller à : navigation, rechercher

Inde

Inde
Armoiries de l Inde.png
Ratification de la Convention pour la sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) : 9 septembre 2005
Éléments proclamés chefs-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité et inscrits en 2008 sur la liste représentative
Ramlila, représentation traditionnelle du Ramayana (2005-2008)
Le théâtre sanscrit, Kutiyattam (2001-2008)
La tradition du chant védique (2003-2008)
Éléments inscrits sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité
Le Novruz, Nowrouz, Nooruz, Navruz, Nauroz, Nevruz (2009)
Le Ramman, festival religieux et théâtre rituel du Garhwal, dans l’Himalaya, en Inde (2009)
Les chants et danses populaires Kalbelia du Rajasthan (2010)
La danse Chhau (2010)
Le Mudiyettu, théâtre rituel et drame dansé du Kerala (2010)
Le chant bouddhique du Ladakh : récitation de textes sacrés bouddhiques dans la région transhimalayenne du Ladakh, Jammu-et-Cachemire, Inde (2012)
Le sankirtana, chants rituels, tambours et danses du Manipur (2013)
La fabrication artisanale traditionnelle d’ustensiles en laiton et en cuivre des Thatheras de Jandiala Guru, Penjab (2014)
Le yoga (2016)
Membre du Comité intergouvernemental de sauvegarde du PCI : 2006-2010 et 2014-2018


La Constitution de l’Inde adoptée le 26 janvier 1950 protège les intérêts des minorités et garantit aux citoyens le droit de pratiquer leur langue et leur culture[1][2].

Les citoyens doivent apprécier et préserver le riche patrimoine de la culture composite indienne[3].

La Sangeet Natak Akademi

La danse Chhau inscrite en 2010 sur la liste représentative
Crédits : Ramesh Lalwani sur Flickr via Getty Images
L’Inde avait fondé avant l’adoption de la Convention pour la sauvegarde du PCI plusieurs institutions ayant pour objet la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI). La Sangeet Natak Akademi, l’académie nationale de musique, de danse et d’art dramatique, a été instituée le 31 mai 1952 à New Delhi. La Sangeet Natak Akademi constitue une interface renforçant la coopération entre les académies régionales de musique, de danse et d’art dramatique. Elle encourage la recherche au sujet des arts de la scène et la création de centres de formation pour le spectacle vivant. Elle attribue des prix et des distinctions pour promouvoir la création en matière de musique, de danse et d’art dramatique. Enfin elle apporte son soutien à l’organisation de festivals. En 1985 et 1986, le gouvernement indien a créé sept centres culturels régionaux.

L'inventaire du PCI présent sur le territoire de l'Inde

Le théâtre sanscrit, Kutiyattam
Crédits :Joseph Lazer via Wikimedias Commons
L’Indira Gandhi National Centre for the Arts (IGNCA), créé le 19 novembre 1985, est un organisme autonome placé sous l’autorité du ministère de la culture. Jusqu’en 2011, l’IGNCA était l’organisme compétent pour gérer la préparation et la soumission des dossiers de candidature pour l’inscription d’un élément du PCI de l’Inde sur une des Listes Unesco.

À partir de 2011, la Sangeet Natak Akademi, a remplacé l’IGNCA. Cette dernière n’était plus en mesure de remplir ses missions. La Sangeet Natak Akademi est devenue ainsi l’organisme compétent pour soumettre les dossiers d’inscriptions d’éléments du PCI sur une des Listes Unesco.

L’Inde n’a pas développé un inventaire national unique. Plusieurs inventaires du PCI présent sur le territoire de l’Inde ont été dressés par diverses institutions. Un projet de consolidation de l’ensemble des inventaires est en cours.

Au sein de l’IGNCA la Janapada Sampadâ, le département pour l’étude des traditions vivantes, a constitué un inventaire du PCI de l’Inde. L’inventaire comporte en tout trente éléments du PCI présent sur le territoire de l’Inde. La Sangeet Natak Akademi, en prévision de la consolidation des différents inventaires en un seul inventaire national du PCI, a créé une base de données rassemblant les inventaires :

  • de la Sangeet Natak Akademi ;
  • du North Centre Zone Cultural Centre ;
  • du South Central Zone Cultural Centre ;
  • de l’Eastern Zonal Cultural Centre ;
  • du Centre for Cultural Resources and Training ;
  • de l’IGNCA.

Le département de muséologie du National Museum Institute procède actuellement à la documentation du PCI de la région ouest de Uttar Pradesh et Ladakh.

Annexes

Notes et références

  1. art. 29
  2. Traduction officielle en anglais de la Constitution
  3. art. 51 A (f) de la Constitution

Bibliographie

Liens externes